Le statut de consultant indépendant, l’avenir de l’emploi ?

Être à son compte, indépendant, ou encore Freelance, est une tendance à la hausse dans tous les domaines de prestation de services intellectuels.
Etre consultant indépendant 2

Des opportunités variées et une image d’avant-garde

Le statut de consultant indépendant se développe de plus en plus en France comme dans les pays voisins, en particulier depuis le début de la crise sanitaire. Quelles sont les dynamiques de ce phénomène, que certains considèrent déjà comme l’avenir de l’emploi ?

La récente crise sanitaire a fait émerger de nouveau modes de travail, qui remettent en question l’organisation du monde du travail, même si la tendance était déjà apparue antérieurement. Depuis quelques années, les opportunités de se mettre à son compte sont de plus en plus nombreuses et variées.

Pour les entreprises, le recours à des prestataires indépendants présente une alternative intéressante, tant en termes financiers qu’en termes de ciblage de compétences sur des missions précises. Les travailleurs indépendants sont de plus en plus recherchés pour leur niveau d’expertise allié à une plus grande flexibilité, qui sont facteurs d’innovation pour les entreprises de toutes tailles. Les consultants indépendants sont ainsi associés à une image d’avant-garde.

Selon une étude IPSOS réalisée pour le PEPES(1), 91% des travailleurs indépendants ont d’abord été salariés, et cumulent en moyenne 9 ans d’expérience professionnelle. Cependant, le paysage du freelance ne cesse de se diversifier ces dernières années, et les statistiques n’existent qu’à titre indicatif. Il n’existe en effet aucune règle en matière d’âge ou d’ancienneté. Le nombre d’indépendants est en forte croissance, et la plupart d’entre eux le sont depuis moins de quatre ans, ce qui laisse présager une diversification accrue des profils dans les années à venir.

Devenir Freelance : ce qu’il faut savoir

Un tel essor du Freelance s’explique par les nombreux avantages que confère le statut d’indépendant. Selon les personnes interrogées, le gain d’indépendance est l’un des principaux facteurs de décision. Travailler à son compte permet en effet une plus grande flexibilité d’organisation de l’emploi du temps, ainsi qu’une liberté géographique accrue. Cela se traduit par une amélioration de la qualité de vie, en permettant par exemple de choisir des environnements de travail adaptés à ses préférences, et d’éviter le temps perdu dans les transports quotidiens. Par ailleurs, la possibilité de choisir ses clients et ses projets, afin de travailler en accord avec ses valeurs personnelles, constitue un facteur de motivation majeur pour se mettre à son compte. Selon une étude menée par BCG avec Malt (2), les travailleurs indépendants accordent ainsi deux fois plus d’importance à l’intérêt de la mission qu’au niveau de la rémunération dans leur choix de missions. En résultent également une stimulation et un sentiment de réalisation accru.

Le statut de travailleur indépendant peut toutefois présenter certains requis ou contraintes. Les travailleurs en freelance doivent en effet savoir négocier le prix de leurs prestations auprès des clients, ainsi que gérer les éventuels délais de paiement. Travailler à son compte peut aussi être une source d’irrégularité des revenus, en particulier au début de l’activité, et ne permet pas de prendre des congés payés comme le font les personnes salariées. Il s’agit donc d’être proactif, organisé, et de trouver un rythme de vie et de travail équilibré.

Faire partie d’un collectif de consultants tel que One Health Pharma présente de réels avantages tels que la simplification de la gestion administrative, la possibilité d’échanger et de partager des retours d’expérience et des bonnes pratiques avec des pairs, l’opportunité de participer à des missions plus complexes impliquant plusieurs consultants…

Afin d’optimiser son expérience en tant que travailleur indépendant, il convient de bien choisir ses clients, en se basant entre autres sur la flexibilité et la fluidité des processus. En réponse à cette tendance du développement du Freelancing, les entreprises vont donc devoir travailler à leur attractivité envers les consultants indépendants. Une chose est cependant certaine, le passage au statut d’indépendant est rarement regretté. 60 à 80% des personnes concernées se disent très confiantes quant à leur avenir professionnel, et 7 sur 10 d’entre elles souhaitent conserver ce statut d’indépendant.

Notes :

(1) Étude réalisée par l’institut Ipsos sur la base d’un échantillon de 350 travailleurs indépendants et potentiellement éligibles au portage salarial. Elle a été réalisée en ligne, du 4 au 23 juin 2021. La population cible a été sélectionnée aléatoirement par un algorithme au sein d’un panel en ligne.

(2) Deuxième édition de l’étude BCG x Malt « Freelancing in Europe », menée auprès de plus de 3 300 indépendants en France, en Espagne et en Allemagne.

Sources :

https://www.admissions.fr/blog/portage-salarial/enquete-peps-freelancing-2021/

https://www.bcg.com/fr-fr/press/9february2022-freelancing-in-europe-fr

https://made-in-entreprise.fr/actualites/avantages-et-inconvenients-devenir-freelance-4119 

 

Article rédigé par Véronique PRIVAT

Référente Affaires Médicales et Pharmacovigilance en Santé Animale

Partager cet article :
Share on linkedin
Share on email